01 octobre 2006

Faux départ

Petite histoire à revoir. Petite histoire.... au revoir. Petite vie. Petits sentiments. Mauvais pressentiment. Petits riens. Gros chagrin.

Baisser les bras. Laisser tomber les bras. Baisser les yeux. Ne plus voir. Je croyais, j'y crois plus.

Vie parasitée. Vie brouillée. Vie de merde ! J'ai peur... Peur de quoi ?

Si ma vie s'arrêtait demain, que pourrais-je en retenir ? Rien, rien de ce qui est essentiel. Je suis dans un no-man's land depuis dix ans. Plutôt j'y ai tourné en rond. La boucle est bouclée, je suis repassée par la case départ. Je n'ai plus de force, je suis épuisée, vidée. Mon sourire sonne faux. Ton sourire est une grimace.

Je n'ai pas trouvé le sens, je n'ai pas trouvé de sens. Je me suis trompée de direction. Je suis perdue.

Posté par mirae à 20:35 - Commentaires [11] - Permalien [#]


Commentaires sur Faux départ

    retourne sur tes pas...Je dis celà, moi qui ne sait plus vers direction me tourner; où aller? que faire ? que dire? quels geste, quelles paroles dois je trouver pour m'ouvrir un chemin dans cet inconnu douloureux que personne ne peut partager avec moi?

    Posté par farid, 02 octobre 2006 à 03:46 | | Répondre
  • Changements

    Je ne sais pas quoi te dire, sinon des choses banales et pourtant vraies : les choses changent... le temps passe... Ce que tu peux changer, peut-être la seule chose que l'on peut changer, c'est ta manière de voir... Amicalement, Fulie

    Posté par fuligineuse, 02 octobre 2006 à 22:37 | | Répondre
  • Je ne sais que te dire...
    Juste ...je sais pas
    Que je t'ai lue? Que je reviendrai demain?
    Cela te donne-t-il un peu de réconfort?
    Je t'embrasse

    Posté par Coumarine, 02 octobre 2006 à 22:56 | | Répondre
  • je t'ai lue, d'autres aussi : cela prouve que tu n'es pas perdue, non.

    Posté par phil, 03 octobre 2006 à 18:33 | | Répondre
  • A chacun de vous > Merci de votre passage, merci de m'avoir lue et d'avoir laissé trace, j'y suis très sensible... effectivement il n'y a pas grand chose à ajouter, sinon que je refuse encore que ma vie soit une fatalité, je vous en reparlerai

    Posté par mirae, 03 octobre 2006 à 19:34 | | Répondre
  • jsute pour dire que j'ai lu
    mais que dire d'autre
    si ce n'est tiens bon !
    PArfois la lumière jaillit comme ça, lorsque l'on ne l'attend plus....

    Posté par Alainx, 03 octobre 2006 à 21:17 | | Répondre
  • Avec toi dans ton tunnel, une petite lampe à la main... on finira bien par la trouver, cette p..... de sortie...

    Posté par Trista, 03 octobre 2006 à 23:42 | | Répondre
  • hauts les coeurs, mirae !

    déjà, tu t'interroges et c'est le début de tout, tu le sais bien.

    et puis, je t'envoie une cargaison d'ondes positives, au cas où...

    Posté par pati, 06 octobre 2006 à 17:30 | | Répondre
  • Trouver un sens : et si, parfois, il n'y en avait aucun ?

    Posté par Olivier, 07 octobre 2006 à 15:30 | | Répondre
  • "Vous êtes en pleine confusion ? Lorsqu’on oublie que tout est cyclique, lorsqu’on ne sait plus à quelle phase de changement on en est, il est normal que l’on se trouve désorienté."

    "Accueillez votre tristesse à bras ouverts. Chérissez-la, écoutez-la, afin que, délivrée, elle puisse s’éloigner de vous."

    [Pascale Senk, Soyez Yin)

    Posté par Trista, 11 octobre 2006 à 08:22 | | Répondre
  • Où es-tu Mirae ?

    Posté par Lana, 23 octobre 2006 à 08:55 | | Répondre
Nouveau commentaire